A la capitale

Direction la capitale, Vientiane, avec un bus de nuit. Départ 19h de Pakse et arrivée 7h du matin. Les couchettes étaient confortables, certes étroites (1mètres de large pour 2) mais surtout taille laotienne ! Nous avons donc galéré toute la nuit à essayer de trouver une position recroquevillée (mais pas trop pour pas prendre toute la place), en alternant dodo sur la tranche et sur le dos. Les laotiens à côté de nous pouvaient même mettre un sac au fond de leur couchette, ils mesurent 1m60 ! Morale de l’histoire pour bien dormir dans les bus laotiens il faut être petit (pas de chance pour nous).IMG_4042 (Copier) IMGP9214 (Copier)Nous avons quand même réussi à dormir par séquence et nous arrivons assez frais à la gare routière. Et là bonheur ultime…. Vientiane possède un grand nombre de boulangerie-pâtisserie (les restes de l’influence française), nous commençons donc notre journée avec un croissant et un pain au chocolat tout frais, dorés, croustillants et bien beurrés. On savoure ce moment car le prix ici est très cher (le même qu’en France) mais qu’est ce que c’est bon ! IMGP9217 (Copier)C’est donc requinqués de ce petit plaisir à la française que nous commençons notre visite de la capitale. C’est très calme comme ville et de premier aspect pas super beau. Les principaux monuments se situent dans une petite portion du centre- ville mais presque tous sont payants…pffff…

Après une sélection nous décidons de visiter en premier Pha That Luang, monument national le plus important du Laos il est dessiné sur les billets de banque (d’après la légende le temple abrite le sternum de bouddha). Il symbolise à la fois la religion bouddhique et la souveraineté laotienne. De loin au dirait un groupe de missiles dorés entouré d’un cloitre. IMGP9236 (Copier) IMGP9245 (Copier) IMGP9237 (Copier) Panorama sans titre1 (Copier)Il n’y a tellement personne quand on arrive que l’on croie que c’est fermé, mais en fait non, nous visitons ce site en VIP. Bon c’est joli, c’est doré il y a plein de représentations de bouddha (même un obèse), des bâtons d’encens qui brulent, quelques offrandes mais ce n’est pas transcendant non plus. A côté du temple on voit un grand bouddha couché, toujours doré.IMGP9232 (Copier) IMGP9233 (Copier) IMGP9258 (Copier) IMGP9257 (Copier) IMGP9256 (Copier) IMGP9252 (Copier) IMGP9261 (Copier) IMGP9263 (Copier)Nous rentrons ensuite dans un temple situé juste à côté et là c’est vraiment chouette. Une grande pièce carrée est surmontée de colonnes peintes et sculptées aux couleurs vives. Des murs aux plafonds des scènes racontent le bouddhisme, on dirait une BD, bien plus funky que nos églises ! En tout cas ça donne envie d’y rester, l’atmosphère est joyeuse pour un lieu de recueillement.IMGP9265 (Copier) IMGP9292 (Copier) IMGP9267 (Copier) IMGP9270 (Copier) IMGP9286 (Copier) IMGP9285 (Copier) IMGP9283 (Copier) IMGP9274 (Copier) IMGP9271 (Copier) IMG-20150601-WA0003 (Copier)Nous reprenons ensuite le tuk-tuk pour nous rendre au seul temple non payant (ouééé) et le plus fréquenté par les locaux car il est considéré comme le siège de l’esprit protecteur de la ville. Aux abords de nombreux stands proposent des offrandes, bouquets de fleurs fraichement coupés, petits gâteaux, bougies… IMGP9294 (Copier)IMGP9313 (Copier)IMGP9312 (Copier) IMGP9311 (Copier)Il y a beaucoup de monde, nous entrons et restons en retrait à regarder le défilé des fidèles devant les moines. Les gens arrivent, s’agenouillent, prononcent un vœu, pose un billet (voir deux) et attendent la bénédiction. Le moine trempe ensuite des bâtons de bois dans de l’eau parfumée aux fleurs et les asperge, ensuite il noue un bracelet orange à leur poignet.IMGP9306 (Copier) IMGP9303 (Copier) IMGP9298 (Copier) IMGP9295 (Copier)IMGP9305 (Copier) IMGP9300 (Copier)D’autres personnes prononcent une prière devant des gongs en bronze et tapent ensuite dessus, après le bruit sourd ils font le signe de prière. IMGP9307 (Copier)On décortique ces gestes attentivement c’est tout nouveau pour nous. On est bien contents d’être venus dans ce temple !

Le soir petit tour sur le marché de nuit où l’on a le choix entre brochettes de viande, poisson en croûte de sel, canard entier rôti et des supers bons petits beignets (on en rachètera 2 fois, le monsieur était super sympa et ravi que l’on aime ses pâtisseries). IMGP9319 (Copier) IMGP9320 (Copier) IMGP9321 (Copier) IMGP9323 (Copier)Nous faisons également connaissance d’un Canadien d’une quarantaine d’années qui habite au Laos depuis des années, amoureux de ce pays il nous parle de sa vie ici qu’il n’échangerait pour rien au monde. On parle de notre façon de voyager, des choses que l’on apprend sur nous, sur les autres…Une chouette rencontre encore une fois.

En fin d’aprem on se fait plaisir et on s’offre un petit massage. Les pieds pour Marion, trop bien un mélange de réflexologie et de massage drainant (la masseuse remonte jusqu’aux cuisses) à la fin on sort les gambettes légères ! Romain à choisi un massage du corps apparemment très tonique. Quand il ressort il n’en revient toujours pas, la masseuse lui a fait faire pleins d’étirements et massait fort en appuyant bien sur les points durs, elle était toute petite et menue mais sacrément costaud. A savoir les massages laotiens ne sont pas relaxants ! Nous finissons la soirée devant une foe, soupe de nouilles (comme la pho vietnamienne mais version Laos) et c’est très bon et pour une fois pas trop épicé.IMGP9325 (Copier)Nous restons mitigés sur notre découverte de Vientiane, c’est pas mal mais on s’attendait à mieux, à plus de choses à faire, deux jours nous ont suffit. Nous avons découvert la cuisine Nord Laotienne, ultra méga beaucoup trop épicée pour Marion et seulement beaucoup épicée pour Romain. On goutera la spécialité d’ici, salade de papaye et Làap de poulet (cf. article miam miam) et ben ça décoiffe, nos papilles s’en souviennent encore !IMGP9318 (Copier)On reprend la route, la remontée vers le Nord continue direction Luang Prabang.

 

 

 

 

 

11 thoughts on “A la capitale

    1. On a demandé a une certaine distance pas de prob et jamais de flash et pour ces photos ils n’ont pas vu l’appareil était à la taille comme dans sa pochette. Inconito:-)

  1. massages et viennoiseries quand mème…plus les moines…..j’espère Romain que tu as fait un voeu….C,est un belle religion ou respect et amour règnent…belles croyances…enfin pour moi….Ils sont remplis de sagesse…de sourires….il est certain que leur façon de vivre nous donne des leçons de vie…a méditer tout cela pour certains….comme quoi l’argent n’apporte pas tout il est de plus grande richesse….celle du coeur n’est ce pas…bisous à vous deux….bisous mon coeur mam

  2. Je viens de regarder vos 4derniers post..Je suis émue, tellement heureuse pour vous et en meme tps triste de ne pas partager ces moments magiques. Merci pr ces images et commentaires qui st riches et qui me bouleversent…enjoyez encore et encore et continuez a vs remplir de rencontres de sourires de partages ☺

    1. Il faut pas être triste! Tu viens nous rejoindre en Inde !!! Ici la vie et tranquille et les gens si généreux et gentil. Au début cela fait bizarre mais après quelque temps tu te rend compte que c’est vraiment sincère .

  3. Pour une fois que la petite taille est un avantage, c’est marrant ;-). Géniale la photo prise dans le rétroviseur du tuk tuk ! Encore 5 semaines à profiter de cette population qui semble bienveillante. Bon je vais faire râler marion ( POUR UNE FOIS !) un bon gâteau mattend au dessert : un castel : UN PRALINÉ MERINGUÉ. ..
    ALLEZ, gros bisous, take care

      1. Ici le mot dessert n’existe pas…bon à part la salade de fruit mais ça compte pas. Et pas de chocolat a l’horizon…jme rattraperai au retour!

  4. Que c’est beau .J’ai un vrai coup de cœur pour ces jeunes moines. Ils sont frais, colorés,attentifs .C’est vraiment chouette.
    Que dire de ces ambiances à la fois mystiques et simples ; on est admiratifs de tout cela .

    Après les massages, un repas de brochettes de toutes sortes , des pâtisseries et du bon temps
    Rien de mieux , vous avez raison de croquer tout cela à pleine dents .
    Continuez votre route et surtout profitez encore et toujours !
    Plein de bisous à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *