A la recherche des casoars

Départ de Magnetic Island et halte à Townsville pour faire le plein de courses. On se fait plaisir, viande, fruits exotiques, bières, ça fait du bien après un régime boites de conserves pendant plusieurs jours. On mange face à la mer, à l’Australienne, bière, wings de poulet, pain à l’ail, le tout cuit sur les fameux barbecues à gaz.IMGP6290 (Copier) IMGP6294 (Copier) Le ventre bien plein on reprend la route vers le Nord le Girringun National Park et les plus hautes cascades d’Australie. Le paysage commence à changer, c’est beaucoup plus vert, il y a pleins de zébus, les champs de cannes à sucre apparaissent, les montagnes dessinent l’horizon, ça sent la jungle tout ça ! IMGP6380 (Copier)IMGP6295 (Copier) IMGP6303 (Copier) IMGP6306 (Copier) IMGP6307 (Copier)La route escalade la montagne, on voit nos premiers panneaux attention casoars, on est à l’affut, on aimerait tellement en voir un. Pour ceux qui ne connaissent pas le casoar est un oiseau coureur incapable de voler. IMGP6308 (Copier)Il fait la taille d’un homme adulte et est en voie de disparation (il reste seulement 1000 individus). Il ressemble vaguement à une autruche dont le cou serait peint en bleu et la tête dotée d’une crête osseuse, bref sa tête sort tout droit de Jurassic Park ! On arrive vers 17h à la fameuse Wallaman Falls, une cascade de 268 mètres de haut, c’est impressionnant (mais en photo dur de se rendre compte de l’échelle).IMGP6319 (Copier) IMGP6311 (Copier) On se contentera du point de vue au bord de la route pour ce soir, on repère une rando qui descends jusqu’au pied, le programme de demain matin est donc tout tracé ! Le soir on dormira à quelques centaines de mètres de cette cascade, une aire de camping est aménagée dans le parc national, c’est très sommaire mais gratuit. On se couche tôt, la nuit tombe entre 18h30 et 19h00 et ensuite nous ne sommes pas encore familiarisés aux bruits de la jungle autour de nous, ça siffle, ça croasse, ça craque, bref quand il fait noir on est mieux dans le van ! Un petit film et dodo.

Le lendemain réveil matinal pour faire la balade qui nous mène au pied de la cascade, le chemin descend raide et la végétation est sacrément dense ! Dans la jungle il n’y a pas un centimètre carré de libre, la végétation est partout !IMGP6325 (Copier) On fait très attention aux araignées (il y en a beaucoup qui aiment faire leur toile à travers le chemin et elles sont énormes), on guette les bruits de potentiels casoars, on voit des grenouilles géantes (la taille de notre main), des sauterelles géantes… IMGP6452 (Copier)On dirait qu’il y a eu une transformation génétique dans ce pays ! Tous les animaux sont énormes ! Des panneaux nous indiquent qu’il ne faut pas toucher certains arbres car ils sécrètent une substance qui peut nous rendre malades pendant plusieurs mois ! Super même si les arbres s’y mettent aussi on n’est pas sortis ! Une seule règle quand on se balade dans la jungle, tout est hostile, de l’animal au végétal ! Bref nous restons très vigilants. Arrivés au pied de la cascade c’est super chouette et sacrément puissant, on regarde un bon moment toute cette eau tomber et on à même le droit à un petit arc-en-ciel. IMGP6355 (Copier) IMGP6339 (Copier) IMGP6338 (Copier) IMGP6332 (Copier) IMGP6336 (Copier) IMGP6326 (Copier)On croise un couple de français très sympas pendant la remontée, on discute un grand moment et le courant passe tout de suite. Ils font la même route que nous direction Cairns, on aimerait bien la faire ensemble mais eux sont plus pressés que nous. Dommage, on se dit au revoir, qui sait on se croisera peut-être à Cairns au marché ! La remontée nous casse les pattes, avec 80% d’humidité dans l’air on est tout sauf secs à l’arrivée.

Maintenant on file direction Mission Beach. Après 10 minutes de conduite on entend des bruits, des cris aigues super forts… on pense tout de suite aux perroquets, on lève les yeux et on découvre des centaines de chauve-souris ! Certaines sont perchées la tête en bas, d’autres volent… Encore une fois elles sont énormes, la taille d’un aigle chez nous, rien à voir avec les petits trucs que l’on à l’habitude de voir! Shooting photo et en voiture Simone! IMGP6363 (Copier) IMGP6368 (Copier) IMGP6373 (Copier)Petite halte à Cardwell pour manger, les panneaux attention crocodiles sont nombreux, la ville en est infestée. On guette mais on ne voit rien, ce n’est pas plus mal. En fait c’est comme le casoar, on aimerait bien en voir mais en même temps on a un peu peur, bref de loin ça serait bien !IMGP6382 (Copier) IMGP6386 (Copier)

Le paysage change encore, les cannes à sucre se font plus nombreuses et les plantations de bananes aussi. Cool on va manger des bananes tout en mangeant local ! Arrivés à Mission Beach on trouve un petit camping (et oui ici impossible de dormir n’importe où sans se choper d’amende), l’emplacement est juste parfait, à 10 mètres de la plage on va dormir bercés par le bruit des vagues.

Le soleil commence à se coucher, on va se balader le long de ce croissant de sable bordé de cocotiers. C’est juste magnifique, la jungle rejoint la mer de corail et donne un faux air d’île tropicale loin de tout. On est sous le charme et on classe donc ce lieu sur notre podium des plages australiennes ! Petit plongeon dans une eau à plus de 30 degrés pour finir la journée en beauté.IMGP6447 (Copier) IMGP6431 (Copier) IMGP6422 (Copier) IMGP6415 (Copier) IMGP6393 (Copier) IMGP6391 (Copier)Le lendemain on repart à la recherche des casoars dans la RainForest classée au patrimoine mondial. La rando nous emmène tout en haut de la jungle, on se muni d’un bâton pour chasser nos copines les grosses araignées, on se retourne à tous les bruits mais pas de casoars en vue. Les moustiques sont féroces et très nombreux, on se pschitttt régulièrement. IMGP6460 (Copier) IMGP6459 (Copier) IMGP6458 (Copier) IMGP6456 (Copier)Le soir achat de quelques fruits exotiques pour se désaltérer (les ananas sont incroyablement bons, plutôt acidulés chez nous ici ils sont ultra-sucrés). Toujours pas de mangues, Marion attend avec impatience la marché de Cairns prévu au programme de demain.

6 thoughts on “A la recherche des casoars

  1. Ce reportage , car pour moi c’est cela, est à la fois :d’une grande fraîcheur et digne d’Ushuaïa mais aussi bucolique et sensible .
    Vous êtes forts .Bravo
    J’ai tout aimé, même les araignées ont un charme .Les icônes avec les crocodiles aussi ( en dessin) . Sur place , je ne pense pas que j’aurai le même ressenti , car ces grosses bêtes à puissance mâchoire m’impressionnent.
    Surtout, surtout, évitez les . Lisez bien les panneaux et pas d’imprudence pour des photos, ni dans les baignades .

    Encore une fois merci et milles bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    1. Bon le charme des araignées j’ai encore du mal. Mais oui t’inquiète pour les crocos on va pas aller se baigner avec eux 🙂

  2. un petit air de guyane avec la forêt, l’humidité, les arraignées, les crocodiles ! la mer bleue en plus !
    on croirait que vous êtes seuls au monde, ça risque de changer en asie ! profitez bien de ce calme, de ces immensités car vous risquez de les regrettez ailleurs.
    Vous êtes resplendissants. En revanche, je ne vous envie pas pour la nourriture ;-). y a t-il des aliments qui vous manquent ? romain, un bon poulet marrons ? et pas de sucreries ?
    biz and take care !

    1. C’est vrai que coté nourriture, il y a des choses qui nous manquent… Pour marion, le fameux fondant au chocolat… Et j’avoue que j’en ai marre de leur pain de mie, je rêve d’une baguette avec du fromage et du saucisson… Et du fameux poulet au marrons aussi!!!

  3. De vrais aventuriers…..impressionnants les chauves souris ,Marion est servie avec les araignées,belle cascade,belle plage ,,j’espère que vous avez gouté les noix de cocos……..je vais vous inscrire à ko lanta et pas à l’amour est dans le pré…..cela va vous faire tout drole de partir vers un monde en mouvement….savourez un max gros bisous…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *