Au bord du lac

On quitte Bundi sans grande envie, on a beaucoup aimé ce petit village, maintenant direction Udaipur, notre dernier stop dans le périple Rajastan avec Marion L. Nous faisons halte à Chittorgarh, au milieu du trajet, les guides en disent le plus grand bien, apparemment une merveille architecturale. On ne sait pas si c’est l’effet après Noël ou de la fatigue du levé matinal mais en tout cas nous ne sommes pas du tout subjugué par le lieu, même on s’ennuie un peu. Après avoir visité quelques monuments on sieste tranquillement dans l’herbe en attendant notre train. Bref une étape qui ne restera pas dans les annales…

Par contre Udaipur qu’est ce que c’est beau ! C’est très différent des autres villes indiennes, déjà il y a un lac (sans trop de déchets). Un magnifique palais est posé sur les rives, de hautes collines, des belles havelis, un palace au milieu de l’eau, des petites rues vivantes, touristiques, commerciales. IMGP5981 (Copier) IMGP5948 (Copier) IMGP5855 (Copier) IMGP5859 (Copier) IMGP5862 (Copier) IMGP5871 (Copier) IMGP5972 (Copier) IMGP5971 (Copier) Panorama sans titre9 (Copier) Panorama sans titre8 (Copier)C’est une ville apaisante où il fait bon se promener, les bords du lac sont calmes, il y a même des bancs ! Le soleil et la chaleur sont de retour, on ressort les manches courtes et on sirote un verre en terrasse en regardant le va et vient des bateaux.IMGP5879 (Copier) Panorama sans titre2 (Copier) Panorama sans titre5 (Copier)Panorama sans titre4 (Copier)IMGP5938 (Copier)IMGP5936 (Copier)On se promène le long des ghâts, moins impressionnants qu’à Varanasi les rituels matinaux sont identiques, les hommes se lavent, les femmes font la lessive, répétant les même gestes depuis des siècles. On longe de belles façades sculptées, des balcons décorés…IMGP5947 (Copier) IMGP5946 (Copier) Panorama sans titre6 (Copier) IMGP5954 (Copier) IMGP5959 (Copier)C’est aussi l’endroit parfait pour du shopping, l’artisan est varié, cuir, bois, miniatures, étoffes… On se laisse aller à craquer sur des petits souvenirs, on marchande, on repère, on se fait plaisir histoire de rapporter un petit bout d’Inde avec nous. Le soir on assiste à un spectacle de danse dans la cour d’une belle haveli, les costumes sont ultras colorés, ça tourne dans tous les sens, les mains effectuent des mouvement soigneusement étudiés et pour terminer une femme danse avec une longue pile de pots sur la tête, tout cela dans une parfaite synchronisation. Assis en tailleur par terre sur des tapis on regarde le show avec enthousiasme.IMGP5891 (Copier) IMGP5899 (Copier) IMGP5907 (Copier) IMGP5921 (Copier) IMGP5923 (Copier) IMGP5926 (Copier) IMGP5935 (Copier)Le Rajastan se termine ici pour nous, notre périple à trois prend fin, Marion L reprend l’avion demain, Romain et Marion V remonte un peu plus au nord vers la frontière pakistanaise. Ces 15 jours sont passés à une vitesse folle, on était très heureux de découvrir l’Inde à travers les yeux de Marion L, de la voir s’étonner, s’enthousiasmer, s’adapter…Le trio à super bien fonctionné, les mêmes attentes, les mêmes envies, c’était chouette.

Après bientôt une année de bourlingue et de longs mois en Asie certaines choses nous paraissent maintenant normales : des tas d’ordures, des animaux partout, des klaxons incessants, le monde, les transports infinis, la cohabitation souvent trop proche, les trous énormes dans les trottoirs, le bordel constant…Bref tous en tas de petits détails que l’on remarque moins, notre cerveau a assimilé à notre quotidien. La vision de Marion tout juste débarquée de France nous à fait prendre conscience un peu plus de cette adaptation et de l’incroyable univers dans lequel nous évoluons depuis presque deux mois.

Pour un premier grand voyage, commencer par l’Inde c’est fou, ça bouleverse, ça marque, c’est un grand saut dans l’inconnu. On laisse la plume à Marion L qui résume mieux que personne les sentiments par lesquels on passe quand on rentre dans la bulle indienne, merci d’être venue nous voir !!!

15 jours in India :

A peine arrivée, que l’avion de retour m’attend déjà.

Premiers pas à Delhi : le choc. Je me sens comme prise dans un tourbillon, une tornade de perceptions, de stimulations. L’expression « tous les sens en éveil », prend justement tout son sens. Les premières heures, l’envie de se créer une bulle de protection est vitale, tel le repli autistique : les agressions multiples, sonores, visuelles, tactiles… me paralysent, m’angoissent.

Puis après le choc des premiers instants le cerveau se met en mode veille, il sélectionne les diverses informations. On devient spectateur, on observe, on s’imprègne doucement puis on accède de loin à ces modes de vie. On accepte de ne saisir et de ne comprendre qu’une parte infime de ce qui nous entoure et l’on se perd volontiers dans cet abîme. On aime perdre ses repères, se sentir autre… On s’oublie et l’on vit tout simplement.

L inde ne peut se résumer… ce n’est pas qu’un pays…c’est un univers, univers paradoxal à la fois irréel et terrestre, que mon rapport au langage, au temps, et à l’espace peine à décrire, et à écrire… Une heure vécue serait une page, une journée un chapitre, ces quinze jours un essai…

Une minute peut vous faire traverser un panel d’états : énervement, agacement, amusement, envie, dégout, émerveillement, interrogation, incompréhension, gêne… donc comment vous dire…narrer ce court périple me paraît trop complexe voir impossible.

Voici (seulement)quelques mots/phrases en vrac des moments vécus :

  • « y a beaucoup d’indiens en inde »
  • les trains sleeper : y survivre la nuit, y vivre le jour. (les repas partagés, les dessins des enfants, les chants, les adieux difficiles alors que l’on ne se connait que depuis 2h, les échanges de facebook.., les fous rires en regardant Roms préparer son emmitouflâtes du combattant)
  • « all girls called marion in France, seriously ? »
  • Ganesh/ Shiva/ Vishnou/ Brahma….
  • les castes…
  • le temple Sick où le mot égalité prend tout son sens
  • le thé partagé dans les boutiques ; « non mais on verra jamais ca à Zara »
  • « connaissez vous l histoire des singes noirs »Rajat et son ami cuistot/la dégustation du foie gras par ce fameux cuistot..
  • l’échange hindi-français par écrit
  • les photos volées (où l’on se sent violé)/ les photos partagées
  • l’éducation, le savoirles
  • lady’s taylor !Bollywood : la magie des images, la ferveur dans la salle
  • les regards : interrogateurs ?choques ?jugeants ?amusés ?heureux ?timides ?moqueurs ?impressionnes ?
  • «sommes-nous des extraterrestres ? » « C’est là où je vois que j’aimerais pas être une star »
  • «hey tu crois ca craint de fumer pour une fille ?, ils doivent se dire que je vais être réincarnée en rat »Bundi où comme à la maison… merci pour noël/ le gâteau au bonbon arlequin hum ou pas../
  • Old-new Delhi : le choc
  • « il est en galère lui »
  • « handicap ?what ?/psychologic –motor disorders what ? »
  • la mort/la lèpre/les malformations/la rage…
  • les namaste/ hello des enfants
  • la beauté du Taj/ /les labyrinthes des forts/les havelis magniffiiiquess/les vues…
  • le clip en direct a Amber
  • les arnaqueurs/ les négoces/ « 4000 ? its a joke in France we payed cheaper !! »
  • les oui-non de la tête on ne sait pas ? Roms a pris leurs tics !
  • « la France c’est en Asie non ? »
  • « you are a joking man »
  • Vanarasi : les crémations /les ablutions et la joie matinale/ le chinois qui se baigne dans le Gange/le papi / les hippies..
  • l’anglais en transe à Jaipur au p’tit dej
  • les rickshaws où comment se téléporter
  • une question à un indien et cela devient un rassemblement pour vous aider
  • « imagine il suffit de racheter ce fort et d’en rénover une partie » « en fait j’sais pas si j’achèterai en inde quand même »
  • « c’est comme si nous, binn on s’habillait comme au moyen âge »
  • l’inde rend fou , fou de l’inde
  • les liasses de roupies où comment se sentir milliardaire/les différences touristes indiens dans les monuments/ l’américain qui donna cent roupies pour une photo où comment alimenter la perte du service gratuit, la spontanéité
  • « ouiii heuuu moiiii je vais au dispensaire cet aprem »
  • les belles rencontres/les milliers de visages/la profondeur des regards/la nonchalence indienne
  • les vaches dans les rues
  • la poussière
  • les odeurs : « j’ai retrouvé mon odorat ! »/les saveurs pimentées
  • « black coffee please… heuuu what is it???? »
  • « pani pani pani pani pani pani »/ « tchai tchai tchai tchai »
  • « where do you come from ? hum japan, costa rica.. »
  • les bazars… « mais euhh c’est pas la ville qui est un bazar en fait ?? »
  • les danses indiennes…

Et tant d’autres…

Les images défilent à la vitesse des informations perçues dès que l’on franchit le seuil de cet univers…comme l’inde nous rend vivant ou autrement vivant… on découvre du neuf en soi.. sans y mettre de sens. Maintenant, la peur terrible d’oublier m’envahit. Je ne veux laisser échapper ne serait ce qu’une goutte de ce flot de moments vécues… mais je suis convaincue que l’inde ne peut s’oublier et que chaque goutte viendra rafraîchir mon visage où que je sois…

Merci infiniment à Rom’s mon fréro et à Marion qui m’ont permis de vivre cette belle expérience, et sans qui ce voyage n’aurait pas eu la même saveur. Maintenant à moi les rues calmes, sans vaches, sans klaxons, les trottoirs, les prix fixes, la discrétion, le calme…bref le retour à ma réalité…

Et ce n’était que 15 jours

 

 

 

 

5 thoughts on “Au bord du lac

  1. Bonne annee ….celle ci va etre bien différente, vos beaux souvenirs vous aiderons a relativiser.
    De belles peintures murales pour ce post.
    bises

  2. Joli et bien décrit ce voyage vu par Marion l. Être un extra terrestre, ça peut avoir du bon mais ça fait aussi du bien de retrouver ses repères. Les voyages sont formateurs et nous apprennent autant sur nous que sur les autres et c’est ça qui est enrichissant. Se confronter à soi même hors de son quotidien permet de mieux se connaître que ce soit en qualité ou en défaut. En espérant que ce voyage aura servi entre autre a ça et te donnera envie de découvrir d’autres contrées. En tout cas, chapeau et merci pour ce témoignage. Gros bisous

  3. D’accord avec karinne, touchant, émouvant, j’espère que tu sentiras la goutte effleurer ton visage. Merci à ton frère et à marion de t’avoir fait découvrir ce pays qui t’à touché. Espérons que tu en feras d’autres. Quand à romain et Marion beau spot aussi.merci encore une fois de tous ses messages enrichissants,ses visages,ses religions,monuments, je me dit que ça va me manquer,c’était ma récréation, mon moment préféré de la journée, de être un peu avec vous.mais heureusement j’avais d’autres moments aussi intenses. Mais quand même 1 an c’est long et je suis contente de savoir que la semaine prochaine vous serez là. Gros bisous du sud ou il fait doux.papa et moi prenons la route mardi, ,on fait une halte à Lyon,on avit envie d’y retourner c’est l’occasion.je suis impatiente de voir ta bouille romain.lol

  4. Voilà un post collectif bien dense .
    Pour être allés 15 jours en Birmanie où le dépaysement a été total , royal, génial … on comprend facilement ce que représente pour Marion L cette énumération de situations, remarques, ressentis,anecdotes … Un abysse avec notre vie courante !
    Deux semaines avec nos deux voyageurs ,et on revient forcément transformés pour tout un tas de raisons et avec du recul , je pense que la cure est salutaire à tous les niveaux . Et les souvenirs : un bonheur sculpté en nous .

    Il y a aussi toutes les photos pour redonner des frissons et l’envie de repartir ailleurs .

    La danseuse qui porte environ dix pots sur la tête m’impressionne . Cela ressemble à un numéro de cirque , amusant .
    Les peintures naïves sont très belles .

    Ce blog est devenu d’une grande richesse . Bravo
    Les vacances se terminent ,tout va bien .Nous vous attendons .

    Bon début d’année .Avec plein de bisous .
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzz

    En attendant , je

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>