Au fil du Mékong

Voilà nous y sommes, welcome to Asia !

Dur d’écrire ce post, tout est tellement nouveau que nous ne savons pas par quoi commencer. L’arrivée à Ho Chi Minh c’est bien passée, nous avons fait rapidement les visas, sauter dans un taxi et trouver l’hôtel que notre pote Nico (rencontré en Australie) nous avait conseillé. Ici tout se marchande, Marion qui adore ça est toute heureuse à chaque transaction. Nous ne lâchons rien et négocions habillement une chambre pendant 5 bonnes minutes. Un premier prix est écrit sur un bout de papier ou une calculette, il est barré, réécrit jusque tout le monde soit d’accord. Pour nous c’est le grand luxe, nous avons une chambre avec un lit, la clim’, le wifi et une salle de bain (bon la douche n’est pas vraiment une douche juste un jet au dessus des toilettes) mais c’est le top !

Nous rejoignons Nico qui nous sert de guide pour l’après-midi et la soirée. On est bien content de le revoir, on se balade un peu partout, on flâne, on apprend à traverser la rue sans se faire renverser (chose pas facile, ici on risque sa vie à chaque fois car le trafic ne s’arrête jamais), on regarde le flot continu de scooters, les marchands ambulants, on s’imprègne doucement du pays.IMGP8101 (Copier) IMGP8103 (Copier) IMGP8106 (Copier)Le midi nous mangeons dans une grande cantine carrelée, il n’y a que des vietnamiens, c’est bon signe ! Au menu la fameuse Pho Bo, fleuron culinaire du Vietnam c’est une soupe de nouilles au bœuf ou poulet. Préparée en faisant bouillir pendant des heures des plats de côtes, des échalotes, du gingembre, du nuoc man, de la cardamone et de la cannelle c’est un délice. Elle est servie avec du basilic, du citron vert, des piments et des germes de soja à ajouter selon les goûts. Romain à testé le piment, vu sa tête il est très fort ! IMGP8096 (Copier)Le soir Nico nous emmène dans une petite échoppe de rue et se sera nouilles sautées au bœuf, encore une fois excellent. Le soir nous sommes claqués, nous avons très peu dormi le jour d’avant dans l’avion, on savoure notre lit.

Le lendemain nous continuons à deux, Romain tenais beaucoup à visiter le musée de la guerre et se sera notre programme de l’après-midi. Lorie nous avait prévenue que ça prenait les tripes et en effet nous sortons de là bouleversés. La visite commence par une exposition de véhicules blindés américains, de pièces d’artillerie et de bombes, on se croirait dans un film de guerre mais le dur reste à venir. IMGP8093 (Copier)A l’étage une exposition photo compile le travail des photographes de guerre, les images sont splendides mais d’une grande violence. Des photos montrent des enfants brûlés au napalm ou déchiqueté par des bombes américaines, d’autres montrent les malformations chez les nouveaux nés dues aux herbicides chimiques (agent orange), nous découvrons également les armes expérimentales employés pendant la guerre. De nombreuses photos sont extrêmement dérangeantes, elles nous retournent le ventre, c’est si récent ! Peu de musées expriment avec autant de violence la brutalité de la guerre notamment vis à vis à la population civile (loin d ‘être un musée de propagande de nombreuses photos sont de source a américaines). Romain passera un grand moment dans chaque salle, à lire tous les articles. Marion à plus de mal à contenir son émotion et sortira beaucoup plus tôt des salles. Désolé mais nous n’avons pas eu la force de prendre des photos. A la sortie du musée nous restons sans voix pendant un moment, nous avons fait connaissance avec le récent passé si douloureux de ce pays que nous regardons maintenant d’un autre œil.

L’après-midi nous continuons notre visite au pif à regarder ces scènes de vies si nouvelles pour nous. Le lendemain nous partons pour le delta du Mékong, nous prenons un bus à la gare routière, encore une fois nous marchandons un moment, non nous ne voulons pas d’un bus de touristes, oui un bus pour vietnamiens, ok c’est combien ? IMGP8126 (Copier)Tout cela baragouiné en Viet-anglais. Nous réussissons finalement à avoir notre bus et grande victoire nous avons payé comme les vietnamiens, ouéééé ! Nous nous installons donc dans un mini-bus de 15 places (nous sommes 22), sans clim’ pour 5heures de trajet. On est l’attraction car les vietnamiens sont surpris de nous voir là dedans, ils nous parlent (en vietnamien), toutes les têtes se retournent vers nous mais nous ne comprenons rien ! On a bien rigolé et les gens étaient très sympas.

Nous arrivons à Can Tho en début en milieu d’après-midi et nous nous baladons tranquillement le long du fleuve en quête de notre bateau de demain. IMGP8138 (Copier) IMGP8140 (Copier)Nous choisissons une petite barque (où nous serons que tous les deux) cela nous permettra d’aller au plus près des marchés flottants. Le soir nous regardons l’animation des petites échoppes du marché de nuit et dodo de bonne heure, demain levé 5 heures. IMGP8165 (Copier) IMGP8167 (Copier)Le réveil est un peu dur mais quand on pense à la journée qui nous attend toute la fatigue s’évanouit. Nous embarquons avec notre chauffeur Lam sur sa barque en bois qui doit mesurer environ 4 mètres de long, on est sur le Mékong et on regarde le paysage défiler. IMGP8297 (Copier)Au début le fleuve est très large puis petit à petit il se rétrécit et nous arrivons au premier marché celui de Cai Rang. Les bateaux sont assez gros, tous très jolis en bois avec des peintures à l’avant. Tout le monde s’active, les ananas sont empilés, les choux nettoyés, on pèse, on range, on échange, les gens sont complètement indifférents à notre présence. Nous regardons tout cela d’un œil émerveillé, c’est vraiment très beau.IMGP8169 (Copier) IMGP8181 (Copier) IMGP8186 (Copier) IMGP8190 (Copier) IMGP8196 (Copier) IMGP8201 (Copier) IMGP8444 (Copier)Nous continuons au fil de l’eau pendant 1 heure pour arriver au second marché celui de Phong Dien beaucoup plus petit que le précédent il est aussi plus typique, les bateaux sont des barques en bois souvent conduit par des femmes. Là encore il y a de l’agitation, nous achetons une pastèque et des mangues en guise de petit dej’ et nous restons un grand moment à regarder ce spectacle.IMG-20150518-WA0003 (Copier)IMGP8232 (Copier) IMGP8237 (Copier) IMGP8242 (Copier) IMGP8248 (Copier) IMGP8261 (Copier) IMGP8266 (Copier) IMGP8268 (Copier) IMGP8270 (Copier) IMGP8283 (Copier) IMGP8290 (Copier) IMG-20150518-WA0009 (Copier)IMGP8281 (Copier) IMGP8256 (Copier) IMGP8298 (Copier)IMGP8451 (Copier) IMGP8195NB (Copier) IMGP8245NB (Copier) IMGP8252NB (Copier) IMGP8274NB (Copier) IMGP8275NB (Copier)La suite de la visite se poursuit dans les petits canaux dans un paysage beaucoup plus vert et calme. Nous descendons un du bateau pour marcher près des champs de riz et des plantations d’ananas et de durian (fruit typique vietnamien que nous n’avons encore pas gouté), des saucisses sont en train de sécher au soleil, des habits sont étendus un peu partout… IMGP8349 (Copier) IMGP8351 (Copier) IMGP8360 (Copier) IMGP8369 (Copier) IMGP8379 (Copier) IMGP8381 (Copier) IMGP8385 (Copier) IMGP8390 (Copier) IMGP8411 (Copier) IMGP8421 (Copier)IMGP8418NB (Copier) IMGP8389NB (Copier) IMGP8325NB (Copier)C’est la campagne et nous sentons une certaine appréhension dans le regard des gens, les contacts sont plus froids que ce que nous avions connus avant. Nous mangeons dans un petit resto et digérons dans un hamac pour finir cette belle matinée avant de prendre le chemin du retour après ces 5heures de bateau.IMGP8407 (Copier) IMGP8408 (Copier)Nb : le Mékong sert à tout. C’est d’abord une grande poubelle pour les vietnamiens, morceaux de fruits, sacs plastiques, paquets de cigarettes… tout va dans le Mékong ! On y fait la lessive, la vaisselle, on se lave, on lave les animaux… L’eau est d’une couleur marron foncée, sans doute bien polluée mais pas pour les vietnamiens.

Nb1 : Marion espère que les glaçons de sont thé glacé bu à midi ne viennent pas du Mékong !

11 thoughts on “Au fil du Mékong

  1. Enfin sur le sol asiatique. Le depaysement doit etre au rendez vous et ce n est que le debut… le vietnam et sa circulation de dingue,klaxons a gogo et passage pieton fantome lol
    C est bien d avoir fait le musee de la guerre, il est tres dur il prend aux tripes, rares sont ceux qui n ont pas versés leur petites voir grosses larmes et on reste sans voix pdt un petit moment a la sortie.mais ca permet de mieux comprendre le pays, de ne pas se buter aux visages fermés de certains…vous avez la chance d en prendre cconscience au debut de votre voyage…
    Pour le durian, bouchez vous le nez et bon courage ptdr filmez vous, faites partager!!!
    Vos photos des viet chapeau pointu turlututu sont tres belles…
    Des bisous, regalez nous encore avec pleins de photos et de beaux récits

    1. Oui en effet c’est dépaysement total!le musée on est content de l’avoir fait au début c’est vrai que ça aide a comprendre les attitudes de certains. Promis le durian on goutera au nord (même si la description ne donne pas envie!!). Les photos on s’est lâchés tout était trop beau!
      Des bisous

  2. Waouh !!! Alors là, c’est complètement autre chose .Le changement est radical .
    Je te dis tout de suite Marion, tes photos portraits en noir et blanc sur les femmes sont tout simplement MAGNIFIQUES .
    Voilà un nouveau thème pour l’expo de l’an prochain ….

    Avec la visite du musée , on comprend que vous vous êtes imprégnés rapidement de l’Histoire du pays, du ressenti sûrement aussi avec ce terrible conflit .
    On savait au travers du cinéma et avec quelques films célèbres que ces années avaient été terribles , mais là vous avez réalisé.
    ça sert aussi à cela les voyages .

    Au fil de l’eau , c’est un beau travelling que vous nous proposez .Mais attention , on constate que sur les bateaux, tous les gens sont en pantalon , manches longues et têtes couvertes .Il y a une raison , je pense aux insectes notamment .Faites attention à cela , cela pourrait être désagréable pour vous .

    Et puis les glaçons , on s’en passe et puis c’est tout .On boit un thé tiède et pas de problème .

    Merci bien pour ce premier article » Vietnamien » .Prenez grand soin de vous et comme d’habitude on attend la suite par curiosité mais aussi pour avoir de vos nouvelles sur cette nouvelle « Route » bien différente de l’Australie .
    Mille Bizzzzzzzzzzzzzzz à vous deux

    1. Contente que tu aimes les photos!pour les manches longues c’est juste que les vietnamiens détestent le soleil mais nous nous étions renseignés et pas de moustiques pour l’instant mais on ne quitte pas le pantalon et on a les manches longues sous le coude!!pour les glaçons j’aurai du m’en passer je ne referai pas l’erreur! Gros bisous

  3. Ouaaaah!!! Le Vietnam!!!! Vous me faites vibrer grâce a vos commentaires et magnifiques photos!!! C’est vraiment bien d’avoir eu le courage de faire le musée , ça aide a prendre conscience de l’endroit, ce qui rend celui ci encore plus touchant!! Pour le durian , personne j’ai pas du tout aimé, tentez le vous verrez!
    J’attend avec impatience le prochain  » article » sur vos aventures…. Bisous!!!

  4. Ça y est vous y êtes en plein dedans, le mekong rien que ça ! Ça pète! Les images sont chargées d’émotion. Je suis étonnée que vous puissiez prendre autant de photos des autochtones. Faites attention à ne pas les froisser et peut être demandez leur a chaque fois l’autorisation car ça pourrait être mal perçu … enjoy and take care.

    1. Oui on demande a chaque fois pour photographier les femmes sont très ouvertes la dessus mais on fait très attention de ne pas photographier par surprise.
      Ca y est on est au cambodge!

  5. Merci pr cet article quel dépaysement en effet. Pays chargé d histoire c est émouvant. Les photos donnent envie de s immerger qq tps dans cette culture! Profitez encore et encore.

  6. on plonge très vite dans un autre monde et vous avez l’art et la manière de nous le faire découvrir,c’est comme si nous y étions….magnifiques photos…comme dit Karinne attention ,les gens n’aiment pas tjrs que l’on les photographies ….pour le Cambodge idem…super la coupe de cheveux Romain….en fait laisse les pousser ce sera mieux…..demain départ pour la Corse ….j’espère que j’arriverais à t’avoir par skipe…bisous à vous deux….

  7. Dans les hôtels en Chine, il est interdit de fumer et de manger du Durian dans les chambres…
    parfois même, ce fruit est interdit dans les trasnports!
    c’est bon, mais ça pue!
    🙂

    c’est chouette de vous voir « enfin » en sac-à-dos!
    on espère que vous allez kiffer les gens, la culture, la bouffe, les transports locaux, et les échanges…!
    un nouveau départ!

    bisoux les copains

    1. Ça se ‘smoke’ le durian? Vous êtes les premiers a nous dire que c’est bon. On vous diras notre avis. Bisous les copains!

Répondre à karinne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *