Égalité

Nous voilà dans le Pendjab, le dernier état que nous visitons en Inde. Cette région stratégique se situe le long de la frontière pakistanaise, c’est la région des sikhs (encore une des multiples religions de la mosaïque culturelle indienne). La particularité des sikhs c’est le turban qu’ils abordent fièrement sur leur tête, leur longue barbe et surtout leur nom de famille qui est identique Singh. Franchement ils ont vachement plus la classe que les indiens (ça doit être l’effet turban !). Après un voyage dans un wagon enturbanné à 70 % nous arrivons à Amritsar pour visiter le Golden Temple, le cœur même du sikkisme et un véritable complexe socio-religieux.

Ici pas de chaussures ni chaussettes, tout le monde marche pied nus. Nous déposons donc nos baskets dans une consigne gratuite et nous nous couvrons la tête. Une fois les pieds et les mains propres nous rentrons dans ce magnifique temple. Une douce mélodie résonne entre les murs de ce vaste complexe disposés en carré, il y a beaucoup de monde mais tout est calme, les gens marchent en silence, parlent doucement…nous sommes loin de la rue et des ses klaxons, qu’elle sérénité !Panorama sans titre2 (Copier) Le temple d’or trône fièrement au milieu de son bassin, lui-même cerné par un autre bassin appelé le nectar (on y trouve des carpes et ses eaux sont sacrées). Les hommes se livrent à des ablutions, turban et poignard en bandoulière, les femmes elles disposent d’un bâtiment fermés pour que pas que l’on puisse les voir.IMGP5996 (Copier) IMGP6007 (Copier) IMGP6013 (Copier) IMGP6017 (Copier) IMGP6020 (Copier)IMGP6097 (Copier)IMGP6098 (Copier)Guidés par le bruit des assiettes qui s’entrechoquent nous arrivons aux cuisines, c’est immense ! Des centaines de gens s’affairent à la vaisselle, d’autres range, un peu plus loin des gens épluchent de l’ail, des échalotes, coupent les carottes…Le nourriture mijote dans d’énormes marmites fumantes, le chai bouille… Ce spectacle ainsi que le bruit métallique et les bonnes odeurs qui l’accompagnent est incroyable. Plus incroyable encore : ici l’argent n’existe pas…tout est gratuit, on lit gratuit, on mange gratuit, on dort gratuit…IMGP6021 (Copier) IMGP6024 (Copier) IMGP6025 (Copier) IMGP6029 (Copier) IMGP6031 (Copier) IMGP6032 (Copier)IMGP6075 (Copier)IMGP6094 (Copier)IMGP6077 (Copier)IMGP6033 (Copier)IMGP6035 (Copier)IMGP6037 (Copier)IMGP6038 (Copier)IMGP6046 (Copier)IMGP6043 (Copier)IMGP6047 (Copier)IMGP6049 (Copier)IMGP6051 (Copier)Des centaines / milliers de bénévoles font tourner cette grosse machine qui fonctionne tous les jours et toute l’année, plus de 10 000 repas sont servis chaque jours ! Pas de distinction de sexe, d’âge, de castes ou de religion, tout le monde est le bienvenu, tout le monde peut aider, tout le monde peut manger.

On nous apprend souvent à l’école, en sociologie que des utopies pareilles ne fonctionnent pas : et ben si en voilà la preuve, et se n’est pas près de s’arrêter ! On se sent bêtes et énormément touchés par cette générosité, par le temps donné des bénévoles, c’est beau, vraiment beau ! On décide donc de mettre la main à la pâte, de participer nous aussi à cette grande machine gratuite : nous devenons pour un peu moment rouleurs de chapatis. On s’assoit autour d’une table accueillis par des regards bienveillants, on reçoit notre socle et notre rouleau et c’est parti, aucune obligation de temps, on reste le temps que l’on veut et l’on roule…et l’on roule…IMGP6055 (Copier) IMGP6059 (Copier) IMGP6064 (Copier) IMGP6068 (Copier) IMGP6072 (Copier)IMGP6070 (Copier) IMGP6073 (Copier)Ce roulage nous à mis en appétit, nous récupérons donc notre assiette compartimentée, notre cuillère et nous suivons la file jusqu’à la cantine. Nous arrivons dans une immense salle, au sol quelques nattes et on s’assoit les uns à côté des autres en tailleur. Il faut tendre les deux mains pour recevoir un chapati, puis un premier sikh enturbanné nous dépose une louche de dhal, puis un curry de légumes, puis du riz, puis l’on rempli d’eau notre bol…Nous mangeons ainsi, assis dans cette grande salle avec plusieurs centaines de personnes, gratuitement.IMGP6079 (Copier) IMGP6082 (Copier) IMGP6087 (Copier) IMGP6089 (Copier) Panorama sans titre1 (Copier)Tout est à volonté, notre voisine à même demandé des rations supplémentaires pour ramener à sa maison, aucun jugement, aucun refus, ici on donne. C’est incroyable et cela questionne beaucoup sur nous, sur notre société, serait-on capable de faire autant ? De donner autant à tous sans attendre en retour ?

L’après midi nous nous baladons simplement le long du bassin, à regarder les ablutions, les gens se reposant sous les arcades, la foule voulant se rendre dans le temple d’or pour voir le livre sacré. Ce lieu est plein de sérénité, presque pas de touristes mais les regards des sikhs sont toujours bienveillants.IMGP6120 (Copier) IMGP6124 (Copier) IMGP6117 (Copier) IMGP6122 (Copier)En milieu d’après-midi nous prenons la route pour la frontière pakistanaise en taxi partagé. Nous avions entendu parler de ce spectacle unique au monde par nos copains la bourlingue, on voulait donc voir cela de nos propres yeux. Après avoir marché un bon moment sur une route no man’s land, avoir été contrôlé plusieurs fois nous arrivons aux tribunes et à la frontière. Nous sommes installés côté indien, à une cinquantaine de mètres la frontière du Pakistan et d’autres tribunes, toutes remplies. La musique est assourdissante, les gens arborent le drapeau indien sur leurs joues, côté Pakistan c’est pareil, les deux drapeaux se font face fièrement… Le show commence, les uniformes sont de sortie, de part et d’autre de la frontière les gardes défilent fièrement comme des coqs à la parade marchant façon robots mal réglés. Certains gardes crient le plus longtemps possible comme des loups garous, côté Indien ou Pakistan c’est le concours de celui qui crie le plus longtemps, ou celui qui pisse le plus loin… Coiffes amidonnées, ceinturons et baudriers astiqués les deux pays se font face, tapent du pied, bombent le torse sous les sifflets de l’adversaire. La foule hurle Hindoustan, les autres répliquent en s’égosillant Pakistan.IMGP6140 (Copier) IMGP6142 (Copier) IMGP6147 (Copier)Après quelques simulacres d’assaut viril au pas de charge les soldats descendent et replient le drapeau et ferment le portail de la frontière pour la nuit… Quelle tristesse de voir un spectacle de deux pays qui se détestent, la foule indienne est en délire, oubliant sans doute le vrai fond et s’abandonnant au folklore. Pour notre part nous n’avons pas réussi à mettre de côté le fond politique, ni à apprécier ce spectacle armé que l’on trouve désolant… On repart de la frontière le ventre serré.

Pour finir cette journée comme à l’a commencé nous retournons au temple d’or pour manger et admirer l’ambiance nocturne dans un climat beaucoup plus serein.IMGP6169 (Copier) IMGP6174 (Copier) IMGP6181 (Copier)Prochain stop Chandigarh, la seule ville au monde entièrement conçue par le Corbusier. La partie pour les archis va s’enrichir…

5 thoughts on “Égalité

  1. Égalité magnifique poste, irréel même. Quelle belle expérience que voilà, la gratuité à du bon mais irréaliste en France. Moins bien le duel aux frontières je préfère m’abstenir de commentaires. Vous êtes très beaux avec vos turbans surtout belle photo de marion .un petit bémol l’égalité homme femme pas encore là mais bon ça viendra bisous on compte plus j’espère jours la mais les minutes ye

  2. Cet exemple de fonctionnement d’un collectif qui œuvre naturellement dans le même sens et sans intérêt personnel est FABULEUX .
    Le respect des uns des autres, des lieux ( car c’est très propre), l’engagement spontané pour n’importe qu’elle tâche, c’est vraiment un temps fort de vie partagé.
    Quel altruisme .

    Romain fait un beau pirate des Caraïbes avec ce turban jaune .J’aime beaucoup cette photo .
    Marion au premier plan avec le temple illuminé dans la nuit , c’est un joli cliché que je me garde précieusement .

    La fin de l’article contraste complètement avec toute la première partie et là on perçoit les Humains dans toutes leurs contradictions et leurs complexités.
    Vivre et observer cela sur deux jours, c’est déstabilisant , mais comme dans la vie de tous les jours , il y a à prendre et à laisser .
    L’ Inde aura tenue toutes ses promesses !!!!

    On se voit bientôt et ça c’est génial .
    Plein de bisous

  3. Les restos du coeur devrait prendre exemple, c’était une cause noble du temps de coluche moins maintenant pour y avoir oeuvrer 3 ans….la faute aux bénéficiaires qui fraudent,et qui penalisent ceux qui en ont vraiment besoin ‘d’ou ma démission. Et celle de mes collègues. Ah la France. ..

  4. Très beau portrait de Marion….
    Pour la partie égalité, même si je salue l’implication de chacun, malgré tout, qui finance (ou du moins fournit) les denrées ? Le système est beau, mais j’ai du mal à en comprendre le rouage.

  5. Rien que de revoir ce temple, j’en ai des frissons.
    J’entends les chants des prières continues, je vois les couleurs, le calme et l’ambiance si simple qui y règne.
    On est vraiment contents que vous y soyez passés.

    Et de même pour la frontière (j’ai aussi des frissons, mais pas les mêmes…!).

    on vous bise super fort!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>