Haut en couleurs!

Et voilà on quitte avec regret ce beau pays qu’est le Laos, on se souviendra de la gentillesse de ce peuple, de leur simplicité, de leur sourire, des centaines de saibadee, de leur cuisine pimentée, de leur mal-être dans les transports, du chant des coqs à 4h du matin, des infos du parti à 5h, des mamies opium, des femmes Akha et de leurs belles coiffes, des villages perdus au milieu de nulle part, des sorties en vélo, de l’alcool de bambou…et encore des milliers de souvenirs ! Voilà on te quitte Laos mais on ne t’oubliera pas et on reviendra! Maintenant on passe chez le voisin.

Depuis le triangle d’or nous enchainons 3 jours de route jusqu’à Muang Khua (tout à l’est) et ensuite 8 heures jusqu’à Dien Bien Phu. Par chance le bus est confortable et pas de vomi à l’horizon, c’est quand même bien long sur ces routes toutes défoncées. Le passage de frontière se fait sans problème et nous rencontrons un Porto-Ricain et une américaine avec qui nous sympathisons. IMGP0348 (Copier) IMGP0352 (Copier)Après un paysage de montagnes nous voilà dans la large vallée rizicole de Dien Ben Phu. C’est le début de la saison des pluies, les gens sont donc nombreux à travailler et à semer du riz avec buffles et pelles.IMGP0363 (Copier) IMGP0369 (Copier)IMGP0380 (Copier) IMGP0381 (Copier)Nous arrivons en fin d’aprem, juste à temps pour monter jusqu’au monument qui surplombe la ville pour un petit moment d’histoire (on rigolera de la situation cocasse de visiter ça entre américains et français). Après une longue montée d’escaliers une statue monumentale représentant des soldats vietnamiens brandissant le drapeau trône au milieu d’une grande esplanade. Tout est bien entretenu, fleurs et bonzaï sont taillés avec soin. De ce promontoire la vue sur la ville et les montagnes est très chouette. C’est quand même dingue de penser que les vietnamiens on réussi à transporter de l’artillerie lourde à travers des reliefs pareils. Le musée (que nous n’avons pas visité) montre un vélo capable de transporter 330kgs d’artillerie lourde, le mec qui pédalait devait avoir les mollets solides !IMGP0383 (Copier) IMGP0385 (Copier) Panorama sans titre1 (Copier)IMGP0387 (Copier) IMGP0400 (Copier) IMGP0407 (Copier)Nous nous dirigeons ensuite vers un marché repéré en bus pour le repas du soir. C’est immense avec un choix incroyable de street food toutes meilleures les unes que les autres. Nous choisissons un demi-canard (coupé à la machette il faut ensuite ronger), du riz servi dans des feuilles de bananier avec ail frit, cacahouètes, pseudo parmesan et sauce (à manger avec les mains en faisant des boulettes), des petits beignets et en dessert des ananas bien sucrés et joliment découpés. Un vrai régal pour 3 fois rien. On rentre tôt car un levé matinal nous attend demain, direction les montagnes du nord et Sapa.IMGP0377 (Copier) IMGP0378 (Copier)A 5h, la tête dans les fesses nous allons réserver notre bus et s’est parti pour 10 heures de voyage. Les paysages sont magnifiques, des rizières et des virages à perte de vue. Heureux d’arriver nous partons en quête d’un hôtel avec nos deux acolytes. Malheureusement pour nous c’est samedi, jour de marché, la ville affiche complet, des touristes vietnamiens, chinois et européens sont partout. Nous marchons deux bonnes heures et finissons par trouver une chambre pour 4, hors du centre ville à un prix raisonnable. Ces deux heures de marche nous ont aussi permis d’acquérir une certitude : nous allons partir le plus vite possible de Sapa ! Vraie machine à touriste c’est juste une horreur, à peine le pied posé que des groupes entiers de femmes Hmongs nous suivent sur des kilomètres, venez dormir dans mon village,… Elles parlent anglais couramment et ont délaissé leur village pour courir après les touristes. C’est triste de voir ça. Le marché du soir c’est comme les soldes un samedi, noir de monde, avec en arrière fond des danses traditionnelles sur fond de spots bleus.IMGP0443 (Copier) IMGP0446 (Copier)Ici les restos européens se marchent dessus, la street food est inexistante et après bien des recherches, toujours à 4 nous dégotons un buibui où des femmes Hmongs vont manger. Ouf un bol de riz à un prix normal ! Bon hormis tout cela le paysage alentour est spectaculaire et magnifique. Les montagnes ont le nez dans la brume et les rizières sculptent les coteaux, le panorama est saisissant.Panorama sans titre2  (Copier)Nous reprenons donc la route (oui oui encore !) le lendemain pour Bac Ha, à 5 heures de route de là. On dit aurevoir à nos copains de voyage, une chouette rencontre !IMGP0435 (Copier)Bac Ha c’est une bourgade de montagne paisible et accueillante, peu touristique qui permet d’explorer les hauts plateaux du nord. L’ambiance y est totalement différente de Sapa, on peut marcher dans la rue sans se faire accoster par des vendeurs, une odeur de bois flotte dans les ruelles où cochons et poules vont et viennent. Nous trouvons un petit hôtel très chouette, tout propre avec un petit balcon, des décorations au mur et une douche chaude. Voilà la vue de notre petit balcon.IMGP0533 (Copier)Après les taudis de cette dernière semaine ça fait du bien. On pose enfin nos sacs pour quelques jours, on en profite pour faire une lessive ça devenait critique !

Les gens sont très ouverts et souriants, on dit bonjour 100 fois par jour. Le soir nous trouvons un buibui où les gens sont adorables. Ils sont supers contents de nous voir dans leur resto-buibui-garage-maison (on ne sait pas trop), bien entendu ils ne parlent pas un mot d’anglais mais nous apportent brochettes de porc, tofu à la tomate, piments, riz et une sauce aux herbes. Un repas simple et bon. On aime beaucoup l’ambiance de cette petite ville.IMGP0452 (Copier)Le lendemain on part se balader aux alentours, le paysage est magnifique, tout en dégradé de vert entre montagnes et rizières en terrasses. Les buffles retournent la terre, les femmes font des fagots, le riz pousse tranquillement, c’est beau et reposant après cette semaine de transport, on profite, on profite ! Le midi on goute les fameux nems vietnamiens au porc et on passe la fin d’aprem à chiller, écrire le prochain article et trier les photos. IMGP0457 (Copier) IMGP0458 (Copier) IMGP0481 (Copier) IMGP0489 (Copier) IMGP0495 (Copier) IMGP0498 (Copier) IMGP0511 (Copier) IMGP0512 (Copier) IMGP0514 (Copier) IMGP0523 (Copier) Panorama sans titre3 (Copier) Panorama sans titre4 (Copier)Le matin suivant nous louons un scooter pour aller jusqu’au marché de Coc Ly, à 20 kms de Bac Ha. La route est magnifique c’est un raccourci qui passe entre les vallées et nous offre des paysages en plateaux, alternant rizières, villages et champs de maïs. Il n’y a pas de voitures seulement des motos et des buffles, on apprécie le trajet les cheveux au vent sur notre petit bolide.IMGP0578 (Copier) IMGP0590 (Copier) On arrive vers 9h00 au marché animé de ce petit village, très authentique il offre une vente de buffles, des étales d’alimentation, des vêtements ainsi que des femmes Hmongs Fleurs qui viennent vendre leur artisanat. C’est haut en couleurs ! Les femmes abordent des costumes traditionnels aux bandes multicolores et se parent de larges colliers, boucles d’oreilles et bracelets en argent. Elles portent jupes, tabliers, guêtres et coiffe en tissu, une très belle superposition ! Les grands couturiers n’ont qu’à bien se tenir, la mode ethnique du nord Vietnam c’est tout un art. IMGP0562 (Copier) IMGP0557 (Copier) IMGP0556 (Copier) IMGP0563 (Copier) IMGP0565 (Copier) IMGP0566 (Copier) IMGP0549 (Copier) IMGP0542 (Copier) IMGP0545 (Copier) IMGP0548 (Copier) IMGP0569 (Copier) IMGP0572 (Copier) IMGP0540 (Copier)Même le riz affiche couleur local, il n’est pas blanc mais d’un beau violet, servi avec des cacahouètes c’est super bon.IMGP0573 (Copier) IMGP0574 (Copier) On arpentera de long en large les allées de ce beau marché et Marion rencontrera Justine, une française (devant un stand de boucle d’oreilles, finalement achetées et habillement négociées, elle sont faites avec des pièces de monnaie de l’Indochine française refondue), on sympathise tout de suite, nous continuons donc la journée ensemble. Nous nous arrêtons dans un bui-bui manger une soupe de nouilles et par la même occasion nous apprenons les secrets de la fabrication du tofu. L’après-midi nous roulons vers des cascades, histoire de se tremper les pieds car il fait très chaud, le paysage est toujours aussi beau.IMGP0617 (Copier) IMGP0624 (Copier) IMGP0618 (Copier) IMGP0620 (Copier) Panorama sans titre11 (Copier) Panorama sans titre12 (Copier)Le soir c’est repas à 3 sur le marché, on goute tout ! Petites saucisses aux herbes, nems de porc, tofu frit fourré aux légumes, beignets aux œufs et ananas joliment découpé en dessert, une très bonne soirée !

On est tellement bien ici que l’on décide de rester une journée de plus. Le gérant de l’hôtel est aux petits soins avec nous (nous sommes les seuls étrangers), ils nous changent de chambre pour une moins bruyante, il nous offre thé et dessert (yaourt aux fruits) et nous donne pleins de bonnes idées de visite. Sur ses conseils nous partons donc avec notre fidèle compagnon à deux roues pour un autre marché, près de la frontière chinoise à 35kms, il nous assure qu’il est très authentique et ne reçoit jamais de touristes.

Le ciel est couvert et les sommets sortent doucement du brouillard, nous traversons plusieurs vallées, on se répète un peu mais qu’est ce que c’est beau ! IMGP0635 (Copier) IMGP0636 (Copier) IMGP0638 (Copier) IMGP0649 (Copier)IMGP0717 (Copier) Panorama sans titre13 (Copier)Après avoir demandé notre chemin plusieurs fois nous arrivons à bon port dans le micro village de Sin Cheng. C’est l’effervescence, la grande rue est ponctuée de stands de fruits et légumes, les femmes Hmongs Fleurs sont très nombreuses, un vrai artifice de couleurs. Les gens sont extrêmement souriants et gentils avec nous, nous achetons notre traditionnel riz aux cacahouètes, Romain parle avec les hommes et Marion passe plus de temps avec les femmes Hmongs. Contrairement au Laos après avoir discuté un bon avec elles les photos ne les dérangent pas, elles sont même très contentes quand Marion leur montre, le carnet de croquis leur plaît beaucoup aussi et les dessins en live encore plus.IMGP0650 (Copier) IMGP0653 (Copier) IMGP0654 (Copier) IMGP0669 (Copier) IMGP0674 (Copier) IMGP0676 (Copier) IMGP0679 (Copier) IMGP0682 (Copier) IMGP0697 (Copier) IMGP0694 (Copier) IMGP0692 (Copier) IMGP0691 (Copier) IMGP0688 (Copier) IMGP0686 (Copier)Entre temps le ciel est devenu bien noir et il se met à pleuvoir des cordes, nous nous abritons sous un stand (avec Justine que nous avons retrouvé) en attendant tranquillement que ça se calme. Marion dessine, nous avons donc un petit attroupement autour de nous. Comme toujours des chouettes moments sous la pluie ! Une heure plus tard, une éclaircie arrive, il est temps de reprendre la route.IMGP0699 (Copier) IMGP0707 (Copier) IMGP0716 (Copier)Un vrai coup de cœur pour cette région de Bac Ha, encore très préservée du tourisme de masse (contrairement à Sapa) les paysages sont somptueux et les gens d’une réelle gentillesse. Nous ne comptons même plus le nombre de sourires croisés sur les routes et sur les marchés. Ça nous change du sud Vietnam où nous trouvions les gens plus fermés. Quatre jours vraiment chouettes !

Nb1 : Romain a gouté aux joies du scooter, maintenant c’est une vraie battle pour savoir qui va conduire.

Nb2 : Les pompes à essences vietnamiennes (4 litres maximum) !IMGP0721 (Copier)

 

 

7 thoughts on “Haut en couleurs!

  1. yes….j,adhère à ce panel de couleurs,ses sourires,ses plats…que de gaieté…..cela procure….Quel magnifique sourire Marion…..le scooter pour Romain belle découverte,liberté absolue…..bien pour le casque…..on vous sent tjrs aussi heureux,et ça c’est super à lire….vous restez vous mème avec plus de richesse intérieure et d’expérience….bravo les photos que dire….peut pas mieux faire…..je vous embrasse…avec le chant des cigales en prime bisous…mam

  2. Bac Ha un énorme souvenir pour vous …
    Pour nous, des portraits de femmes ahurissants de beauté et de naturel . De l’inédit depuis que vous êtes en route.
    Les paysages verdoyants avec les cultures en rizières, en vue aérienne, sont magnifiques et d’une grande fraicheur.

    Et puis, vous aussi vous êtes beaux avec vos capes sur les mobylettes!
    Bonne route pour la suite dans ce Vietnam authentique.
    Milles bisous à vous deux .

  3. Grace à vos superbes photos de vetements éthniques, je comprends la provenance d un sac acheté il y a fort longtemps à chang mai. Vous me donnez hyper envie de repartir trainer mes baskets ailleurs. Merci pour toute cette fraicheur. Bises à vous deux.

  4. Voilà qui nuance mon souvenir du Vietnam : partie sud et trop près des masses touristiques, j’avais trouvé la population hostile et l’environnement trop urbain. Le Vietnam a donc bien un double visage dont le meilleur côté m’est encore inconnu… Merci pour ce scoop ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>