Karimunmun

Aller aux îles Karimunjawa ça se mérite. Il faut déjà avoir les bonnes informations sur où et quand prendre le ferry car il ne part pas tous les jours et pas toujours de la même ville. Deux options s’offrent à nous, soit le ferry lent (4h00 de traversée) soit le rapide (2heures). Nous sommes lundi et selon les infos récoltées le ferry part de Jepara. Nous prenons donc le bus de Jogja et en 4 heures nous voilà tout au nord de l’île de Java dans une petite ville totalement déserte et sans grand intérêt. Nous trouvons un hôtel et filons au port pour acheter les billets et voir les horaires de départ. Le ferry lent part normalement le lendemain à 7h00, mais rien n’est sur car si la mer est trop agitée il reste au port (c’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé les 3 derniers jours), nous croisons les doigts. La vente des billets s’effectue uniquement le matin et de nombreuses personnes nous conseillent de venir très tôt car les billets sont pris d’assaut par les groupes d’indonésiens.

Le lendemain c’est donc un réveil très matinal, à 5h30 nous voilà au port, Romain dans la file d’attente prêt pour la bousculade à l’ouverture du guichet. Nous sommes seulement une petite poignée de bule (touristes européens en indonésien) contre un bon nombre d’indonésiens. Le guichet fini par ouvrir et Romain revient triomphant les 3 tickets à la main, en bateau maintenant !IMGP7457 (Copier) IMGP7461 (Copier)

Nous sommes en classe économique et dans le ferry c’est bien le bordel, il y a biensur des places assises mais beaucoup d’indonésiens s’installent par terre entre les sièges sur une natte. Marion qui n’a pas eu ses heures de sommeil fait de même et dormira donc une bonne partie du trajet et Lorie qui commence à avoir un léger mal de mer la retrouve pour s’allonger.IMGP7466 (Copier) IMGP7470 (Copier) Le trajet passe assez vite et à 12h00 nous apercevons l’eau translucide et les côtes de Karimunjawa, ça y est nous y sommes ! IMGP7472 (Copier)Le monsieur de notre guesthouse nous récupère au port et nous conduit jusqu’à sa maison où nous attends une belle et grande chambre avec un écran plat (trop la classe !). On enfile un maillot de bain et on saute sur un scooter à la découverte des plages. Au bout de 20 minutes de routes toutes défoncées et sablonneuses nous trouvons un joli petit spot : sable doré, cocotiers, eau transparente, température de l’eau parfaite (environ 30 degrès) et coraux. IMGP7488 (Copier) IMGP7491 (Copier) IMGP7476 (Copier) IMGP7515 (Copier) IMGP7550 (Copier)IMGP7528 (Copier)Nous explorons les fonds marins avec masques et tuba, les coraux sont presque à la surface nous devons faire une planche parfaite pour ne pas les toucher, c’est trop joli, plein de formes, de couleurs et quelques poissons.IMGP7493 (Copier)DCIM105GOPRO Nous profitons tranquillement de ce bel endroit en attendant le coucher de soleil qui se transforme en une boule couleur de feu, c’est magnifique ! IMGP7540 (Copier) IMGP7551 (Copier)Le tourisme est encore à son début à Karimun et ça fait du bien, pas de resort de luxe qui défigurent la côte, pas de voiture partout et surtout pas de foule ce qui nous convient très bien.

Après une bonne douche nous ré-enfourchons les scooters pour aller au centre du village trouver quelque chose à manger. La petite ruelle est remplie de fumée, de part et d’autre de la rue des petits stands vendent des poissons frais de toutes sortes, des crevettes, des homards, des calamars…Des barbecues sont installés un peu partout et des mini-tables sont disposées de façon informelle dans l’herbe. Après avoir fait le tour nous choisissons deux gros poissons, un perroquet et un autre plus ovale, écaillés sur place ils sont ensuite badigeonnés d’une marinade et cuits sur les barbecues. C’est juste un délice, grillés à souhait, ici on les mange avec les doigts (c’est d’ailleurs beaucoup plus pratique qu’avec les couverts car on sent mieux les arêtes).IMGP7584 (Copier) IMGP7583 (Copier) IMGP7558 (Copier) IMGP7582 (Copier) IMGP7560 (Copier) IMGP7592 (Copier) IMGP7577 (Copier) IMGP7572 (Copier)Le lendemain c’est journée snorkelling, à 8h30 nous embarquons sur un petit bateau avec une dizaine d’autres personnes (deux couples de bulet et des indonésiens). Au bout de 5 minutes le paysage est déjà trop beau, mer en dégradé de bleu et petites maisons de pêcheur sur pilotis.IMGP7598 (Copier) IMGP7604 (Copier) IMGP7615 (Copier) IMGP7620 (Copier) IMGP7625 (Copier) Le bateau fait une première halte dans une sorte de piscine où l’on peut se baigner avec des gentils requins à pointe noire et des tortues. Les indonésiens adorent le principe, ils hurlent comme des dingues dans l’eau et multiplient les selfies-requins, nous nous contentons de prendre quelques photos et de les regarder consternés/amusés. Nous ce n’est pas trop notre truc de se baigner avec des pauvres poissons enfermés, on se rend compte que le principe d’écologie n’est pas encore dans la culture locale.IMGP7613 (Copier) DCIM105GOPROAprès ce premier stop nous repartons, les choses sérieuses peuvent commencer ! Le bateau nous dépose au large et nous sautons impatient de voir ce qu’il se passe sous l’eau, Lorie à ramené une gopro nous pouvons donc immortaliser le moment et les poissons. Les coraux sont toujours aussi beaux et variés on ne se lasse pas de toutes ces formes, les poissons sont assez nombreux, beaucoup de petits zébrés, des jaunes fluos, des perroquets (avec plein de bleus différents ils sont trop beaux), des rouges… Bref on se régale et Romain multiplie les plongées pour voir tout cela de plus près. DCIM105GOPRO DCIM105GOPRO IMG_1472 (Copier) IMG_1446 (Copier) IMG_1495 (Copier) IMG_1588 (Copier) IMG_1589 (Copier) IMG_1658 (Copier) IMG_1618 (Copier) IMG_1550 (Copier)Le point positif est que les indonésiens ne nagent pas très bien ils restent donc regroupés autour du bateau, en s’éloignant un peu plus nous sommes donc seuls au milieu de la mer. C’est d’ailleurs assez drôle d’observer leurs selfies-poissons :

  • première étape enlever le gilet de sauvetage (tout en étant maintenu par deux personnes)
  • deuxième étape, on appâte les poissons avec du pain (genre je suis dans un aquarium)
  • troisième étape quelqu’un leur appui fort sur la tête pour qu’ils descendent sous l’eau
  • quatrième étape la photo genre je suis détendu avec le poisson
  • cinquième étape réenfilage ultra rapide du gilet pour ne pas se noyer

Nous nous fuyons les palmes des autres pour se faire le plus de tête à tête possible avec les poissons. Au bout de deux bonnes heures le bateau nous rappel, nous remontons à bord direction une petite île pour le pique-nique du midi.

Nous accostons au large d’un atoll, un vrai petit bijou : le tableau est simple, sable blanc, eau magnifique, cocotiers, hamac…On se croirait en Polynésie où dans une publicité pour les îles paradisiaque. Après le moment baignade nous ramassons les coquillages, Romain lit, Lorie profite du hamac et Marion dessine….bref on se la coule douce ! IMGP7634 (Copier) Panorama sans titre3 (Copier) Panorama sans titre2 (Copier) Panorama sans titre1 (Copier) IMGP7789 (Copier) IMGP7750 (Copier) IMGP7729 (Copier)IMGP7683 (Copier) IMGP7713 (Copier)Pendant que nous nous prélassions nos conducteurs de bateau nous préparent un barbecue de poissons fraichement pêchés, le tout accompagné de riz et de beignets à la crevette. Nous n’en laissons pas une miette, le snorkelling ça creuse. IMGP7778 (Copier) IMGP7787 (Copier)Après cette bonne pause nous reprenons la mer pour un autre spot de plongée, cette fois les coraux sont moins impressionnants mais les poissons plus nombreux, nous voyons némo jouer dans ses anémones de mer, son cousin le poisson clown tigré, des oursins et toujours les poissons zébrés.IMG_1513 (Copier) IMG_1539 (Copier) DCIM105GOPRO DCIM105GOPROIMG_1524 (Copier)A 16h00 nous remontons sur le bateau direction une plage de l’île pour le coucher de soleil. Romain en véritable poisson réenfile masque et tuba pendant que Lorie et Marion se prennent des beignets de bananes et une mangue pour le gouter. C’était vraiment une superbe journée !

Après la douche nous découvrons de belles couleurs rouges sur notre dos malgré la dose de crème solaire étalée, mais on a bonne mine ! On part se régaler de poisson au barbecue et ce soir c’est fête nous craquons pour un homard. Bon le craquage est relatif car le homard ici coute 1,50 euros (oui, oui 1,50euros) le poisson perroquet 1,80 euros et le poisson vraiment gros 3 euros…IMGP7803 (Copier) IMGP7811 (Copier)Karimun nous aura bien plus à tous les trois, c’était une belle parenthèse loin de tout dans un décor de carte postale, avec en prime une cure de poisson aussi bien frétillants dans l’eau que cuits dans nos assiettes.

 

11 thoughts on “Karimunmun

  1. Les photos des fonds sont splendides. Les repas font bien envie on se lèche les babines comme les chats ! Géniales les photos de vous toujours avec le sourire. Que la vie est belle et douce. Tout va bien quoi ! Que demander de plus ? . Continuez à nous émerveiller et nous transporter, ça me plaît beaucoup. Les posts sont super bien montés, les commentaires nous instruisent et nous font découvrir des endroits que nous ne verrons probablement jamais. Du vrai travail de pros. Gros bisous, enjoy and take care.

  2. D’accord avec Karinne,8 mois écrit sur le sable me font réaliser qu’ils en restent 4……bcq pour moi ‘peu pour vous……Pas mal les petites paillotes au flanc de l’eau …Le paradis quoi……Et cette multitude de poissons dans l’eau et sur les ventes ,extra…un homard nous on en mange que surgelé …Mais que c’est beau cet endroit ,on en reste bouche bée….Ah la mer quand mème….Très très belles photos et commentaires ,on en redemande….ils nous apportent tant de richesse….d’émois….de joies…..Heureusement que ce n’est pas le mème ferry pour aller en Corse…..Je redis et me répète que ce tee shirt te va bien Romain….J’ai du mal a réaliser ce que vous vivez…..il faut le vivre pour ça….incommensurable ,irréel…et pourtant si vous le vivez…..le bonheur quoi….qui se lit ,se savoure,à chaque post….chapeau bas à vous deux…je m’incline devant un tel talent……bisous à vous trois mam…..

    1. Karimun c’était vraiment top et niveau gastronomie le top du top. On se rend compte que l’on a bcp de chance de vivre tout cela, on se le dit svt et on en profite un max. Bisous

  3. On regarde ces photos et on se croit derrière la vitre d’un grand aquarium .C’est grandiose .
    Vous voir évoluer dans ces fonds, c’est de toute beauté et on se dit que cette année de voyage vous aura apporter d’immenses expériences .Quelle belle satisfaction de vous voir entrain de réussir pleinement votre projet .

    Les barbecues nous font effectivement bien saliver .Et du homard à ce prix , j’en mangerai à souhait …
    Karimunmum, c’est le bonheur maximum.

    On a envie de vous faire plein de bisous , alors j’y vais .
    Bizzzzzzzzzzzzz

    1. Mais oui le homard c’est trop bon surtt a ce prix!! D’ailleurs je me demandais si à la maison on avait mangé plutôt du homard ou de la langouste? C’était peut être mon premier homard!!

  4. Et bien non Marion, je ne crois pas que tu ais déjà mangé du homard .En tous cas pas à la maison.
    Une première , et dans de telles conditions , c’est un bel essai .

    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>