Un dernier tour et puis s’en vont

Nouvelle étape Mandalay en plein centre du pays, une grosse ville pas super jolie mais c’est un bon point de départ pour rayonner tout autour à la découverte des capitales royales. Nous décidons de louer deux scooters, une équipe filles et une équipe mecs et c’est parti ! Après une route encombrée et embouteillée nous arrivons finalement tout en haut de la ville de Sagaing pour visiter la pagode U Ponya. Comme nous sommes les seuls touristes en scooter nous avons droit à de nombreux ming laba et sourires pendant ces 20 kilomètres. C’est jour de pleine lune les offrandes sont donc à leur maximum, les caisses transparentes sont remplies de billets et les fidèles se prosternent en nombre (on comprend mieux le pourquoi du méga embouteillage à la montée). Ce temple est assez sympa, construit tout en haut d’une colline il offre un beau panorama sur les collines alentours et l’avalanche de pagodes. L’architecture présente un côté kitsch coloré avec ses assemblages de carrelages de salle de bain et ses peintures psychédéliques, les madames moines sont de sortie avec leur beau costume rose rajoutant encore un peu plus de couleur à l’ensemble.IMGP1308 (Copier) IMGP1337 (Copier) IMGP1314 (Copier) IMGP1343 (Copier) IMGP1329 (Copier) IMGP1319 (Copier) IMGP1318 (Copier) IMGP1333 (Copier)IMGP1340 (Copier) Panorama sans titre1 (Copier)Nous reprenons nos copains à deux roues pour aller manger à Amarapura, autre capitale royale à 10 kilomètres de là. Nous trouvons une petite gargote en plein air sous les arbres juste à côté du pont, au menu riz sauté et beignet de crevettes, encore une fois il y a un monde fou mais aucuns touristes a l’horizon. IMGP1362 (Copier)La grande attraction de cette ville c’est un interminable pont U Bein en teck de 1,2 kilomètres de long construit en 1850. C’est une véritable prouesse architectural, des centaines de personnes marchent tous les jours dessus, l’eau érode les piliers mais rien ne semble ébranler cette construction (les ingénieurs n‘ont qu’à bien se tenir !). C’est même le plus long pont en teck du monde.IMGP1364 (Copier) IMGP1368 (Copier) IMGP1374 (Copier) IMGP1439 (Copier)Il y a foule de Birmans, tous traversent pour aller dans les temples en face. Arrivés de l’autre côté nous rentrons dans un petit temple attirés par la musique. Un groupe de femmes indiennes claque des mains en cadence avec la musique pendant qu’un chanteur débite de longues phrases, la mélodie est chouette et entrainante nous nous asseyons donc un moment pour profiter du spectacle. Les têtes se tournent vers nous, ont nous salue et on nous gratifie d’un vrai sourire sincère. Un jeune garçon vient vers nous pour nous dire bonjour puis nous continuons notre écoute. Au bout de 15 minutes la prière est finie, les hommes se lèvent et viennent gentiment nous inviter à manger une glace. Avant tout chose ils demandent l’accord au grand moine (sans doute le chef) qui acquiesce avec un sourire, nous voilà donc embarqués un peu plus loin dans la cahute en bois des moines. Nous sommes reçus comme des rois, samoussas et sauce citronnée, glace aux fruits confits et eau, le tout à volonté biensur. Nous hôtes sont des birmans d‘origine indienne, tous de la même famille, grand-mère, fils et petit fils, ils sont adorables et nous papoterons comme ça un moment mi-anglais, mi-gestes, mi-birman. Un très chouette moment de partage tout en simplicité et en spontanéité. Après un bon bout de temps nous décidons de repartir car nous pourrions rester là jusqu’au repas du soir sans soucis !IMGP1396 (Copier) IMGP1405 (Copier) IMGP1410 (Copier) IMGP1415 (Copier) IMGP1413 (Copier) IMGP1393 (Copier)Quand nous ressortons du temple après la série d’aurevoir le soleil est bien descendu et la lumière du soir éclaire le pont, c’est vraiment très beau. La nuit commence tranquillement à tomber, les birmans sont toujours aussi nombreux et des groupes de touristes arrivent (en fait les différentes capitales royales se visitent avec des tours d’une journée partant de Mandalay, la technique consiste donc à ne pas faire les visites dans le même sens qu’eux et on se retrouve seuls à tous les coups).IMGP1428 (Copier) IMGP1445 (Copier) IMGP1460 (Copier) IMGP1475 (Copier) IMGP1470 (Copier) IMGP1479 (Copier) IMGP1433 (Copier) IMGP1449 (Copier) IMGP1459 (Copier)Le lendemain après quelques hésitations nous décidons de faire route vers Pyin U Lwin (Maymyo), une ville perchée à 1200 mètre d’altitude, ancien fief des britanniques. L’architecture est impressionnante, les maisons de style colonial s’alignent derrière de beaux portails au milieu d’un vaste parc, ces demeures sont immenses, ont sent bien que l’armée britannique s’est faite plaisir ici ! (Nous logeons d’ailleurs dans une de ces anciennes maisons pour un prix défiant toute concurrence une chambre basique mais avec commode et petit tabouret d’époque).IMGP1753 (Copier) IMGP1755 (Copier) IMGP1759 (Copier)IMGP1484 (Copier) Après un repas indien délicieux composé de chapati, curry de légumes et courge (les anciennes composantes ethnique de l’ex empire britannique sont encore très présentes, indiens, pakistanais et bangladeshi) nous allons en mini diligence (ancien moyen de transport officiel qui est resté) visiter le jardin botanique. IMGP1505 (Copier) IMGP1508 (Copier)IMGP1615 (Copier)Quel changement par rapport au reste du pays, tout est tiré au cordeau, les allées sont bien droites, les massifs de fleurs finement entretenus, les arbres étiquetés en latin…Seuls les dizaines de personnes et moines qui se baladent nous rappellent que nous sommes bien en Birmanie. En tout cas c’est fort agréable de déambuler dans le jardin, au travers des litchitiers, avocatiers, pins, eucalyptus et j’en passe… Une volière en plein milieu nous permet de voir de superbes oiseaux colorés avec un bec profilé.Panorama sans titre4 (Copier) Panorama sans titre2 (Copier) IMGP1518 (Copier) IMGP1527 (Copier)IMGP1530 (Copier) IMGP1531 (Copier) IMGP1561 (Copier)IMGP1589 (Copier) IMGP1599 (Copier) IMGP1607 (Copier)Le soir les parents de Marion nous invitent au resto dans un superbe bâtiment colonial. On ne se refuse rien, cocktails pour commencer (mojito, gin tonic, margarita et sans alcool pour Maryse) et ensuite on se régale de plats divinement bons dans une belle ambiance aux bougies. Un super moment à 4 pour l’avant dernière soirée.IMGP1621 (Copier) IMGP1617 (Copier)Le lendemain c’est le dernier jour pour Maryse et Michel, nous louons donc un tuk-tuk à la journée pour aller voir quelques petits villages autour de la ville. Le conducteur est très sympa et maitrise quelques mots d’anglais, il nous arrête en premier près d’un monastère d’où émane des chants d’enfants. Encore une fois nous sommes super bien reçu avec une dégustation d’ananas frais production du monastère. Nous découvrons le four à riz, en fait c’est un grand placard à vapeur qui stock des gamelles de riz pour une journée de nourriture pour 81 petits moines. Impressionnant comme système. IMGP1675 (Copier) IMGP1680 (Copier)IMGP1642 (Copier)IMGP1744 (Copier) IMGP1633 (Copier) IMGP1638 (Copier) IMGP1634 (Copier)Nous allons ensuite voir comment se déroule les cours, nous entrons dans une pièce ou 81 petites têtes chauves regardent en silence le moine-professeur qui écrit au tableau. Tous écrivent sur de petits cahiers à même le sol, appliqués et silencieux (Maryse n’en revient pas de l’écoute et de la sagesse de cette grande classe, les siens sont 5 fois moins nombreux mais bien plus dissipés !). Nous repartons avec en cadeau 2 ananas et des grands sourires. Un peu plus loin dans le village nous achetons cahiers et stylos et nous retournons les offrir au monastère, tout le monde est ravi.Panorama sans titre3 (Copier) IMGP1645 (Copier) IMGP1647 (Copier) IMGP1651 (Copier) IMGP1659 (Copier)IMGP1750 (Copier)La suite de la matinée se passe tranquillement, après la visite d’un temple où nous attendent de nombreux enfants souriants, nous nous baladons dans les villages en regardant tout simplement la vie se dérouler. Les femmes sont aux champs, les hommes construisent des maisons, les fruits fermentent dans les tonneaux attendant d’être filtrés en vin…IMGP1676 (Copier) IMGP1699 (Copier) IMGP1698 (Copier) IMGP1690 (Copier) IMGP1688 (Copier) IMGP1735 (Copier)Au détour d’un chemin nous sommes gentiment invités à entrer dans une maison pour discuter, une grand-mère, son fils et son petit fils nous montrent tout un tas de photos de famille. Nous discutons et gesticulons pendant un petit moment avant de repartir et de reprendre la route, encore un beau moment de partage.IMGP1743 (Copier) IMGP1738 (Copier) IMGP1742 (Copier)Le retour sur Mandalay sonne la fin des vacances de Michel et Maryse, ils repartent ravis de leur première expérience de l’Asie. C’était chouette de les voir si souriants et heureux pendant ces 12 jours et on est contents de leur avoir fait partager un bout de notre voyage. On se revoit dans pas si longtemps !

 

4 thoughts on “Un dernier tour et puis s’en vont

  1. Oufffff j’ai les larmes qui montent, il faut que j’arrête vite tout ça .

    C’est trop beau , trop émouvant, trop sincère , trop mélancolique mais: C’est inoubliable
    Ce voyage a été fantastique à tous les niveaux et vous y avez largement contribué .MERCI

    Mille et un bisous

  2. tout est beau raconté par vous,ici tout parait fade.Les Birmanie sont très accueillants ,simples et heureux.Votre vie est pleine déjà de beaux souvenirs, et ceux ci vous vont avancer dans un beau chemin,parsemé de nouvelles cultures,de richesse intérieure, C’est génial d’avoir partagé de tels moments avec les parents de Marion.J’en suis heureuse pour vous.Continuez ainsi, et profitez de tout.bisous très fort mon coeur ainsi qu’a Marion. Mam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>